MONIQUE VION (ex IGNAM)

pigiste à Moto Journal 72-73, Présidente du MCP Rabelaisien
photos et légendes fournies par Monique, sauf autres mentions

Moto Club Pirate Rabelaisien Monique Vion Ignam

Je t'envoie une photo des Éléphants, 72 ou 73 (?), où j’étais partie avec mon attelage Jupiter et d’où j’ai ramené le reportage pour Moto Journal pour lequel je travaillais comme pigiste.
Notre équipe se composait de Véloce en... Vélocette, Michel en Terrot et Paul avec sa Kawa 500 avion de chasse de l'époque (mauvais sur la neige !).

A l'instigation de Kiki Blanchot, la réunion fondatrice de la charte des MC Pirates réunissant les présidents des MC fondateurs du mouvement pirate, eut lieu à Saint-Ours. Je représentais notre club, le MC Rabelaisien ce jour-là, avec Paul Molliex, responsable sécurité au club, qui a fait les photos publiées dans Moto Journal.
Copie de mon article Moto Journal, en 1972, pour la réunion fondatrice de la Charte des MC Pirates. Le titre comporte une coquille, j'avais mis les marchands du temple (pas les marchandes) ! Tout est dit, l'ambiance, Kiki en meneur de réunion qui savait communiquer si bien sa passion de la moto, son humour, mais surtout son amitié pour ses potes.
Intéressant de relire comment, à l'époque déjà, Kiki Blanchot était apprécié de tous par sa générosité, sa bonne humeur. Un mec bien et il manque à tous, des années après !
Les photos : ma tronche (studieuse), l'autre Kiki prend la parole, il était une place plus loin de moi, je ne me souviens plus du gars à lunettes à côté de moi, entre Kiki et moi ?
A la sortie de cette réunion, nos clubs s'appelaient tous MCP...

L'opération « Anges de la Route », ici Monique et quelques Rabelaisiens. Ce fut une action publicitaire en 1973, avec une centaine de motards payés par Europe 1.

Ce que les motocyclistes racontent...

Et, ce qu'ils se répondent !

  • message 004 - novembre 2016

    de Peter Palfalvi Le gars à lunettes à côté de toi c'est Philippe Herbin, le vice-président des Dragons.
  • message 003 - décembre 2014

    de Fanfan 26 Bonsoir Antoine, bien sûr le compte rendu de Folie-Dupart pour Moto-Revue et ses remarques, sont différents de celui de Monique pour Moto-journal, différence probablement entre celui d'une motarde et d'un journaliste, mais aussi par rapport à la philosophie de ces deux hebdos.
    Faut-il préciser que c'était la 1ère rencontre des motos clubs pirates donc pas « structurés » comme à la FFM. N'oublions pas que quelques années plus tard les motos clubs pirates donneront un très gros coup de main pour que la FFMC voit le jour, laquelle ensuite créa La Mutuelle des Motards... Paris ne s'est pas fait en un jour parait-il !
    Et bien sûr en tant que participant à cette première réunion je ne partage pas du tout les remarques de Folie-Dupart, alors que le compte-rendu de Monique reflète bien la réalité de cette première rencontre.
    Bonne journée à tous (tes)
  • message 002 - décembre 2014

    de Fanfan 26 Bonjour, j'ai relu avec grand plaisir l'article de Monique sur la réunion de Saint-Ours les Roches, qu'elle avait fait à l'époque pour Moto-Journal, d'autant que cet article reflète tout à fait la réunion et ses participants. J'avais créé à l'époque le MC Pirate des Samouraïs.
    Il me semble que c'est Annick Perdrix qui est à la gauche de Kiki, quelqu'un peut confirmer ? Supers souvenirs.
    Bonnes fêtes de fin d'année à tous (tes)
  • message 001 - décembre 2014

    de Gilloozzzze Je profite de l’occase pour t’envoyer 2 photos de Monique Ignam, une vieille connaissance qui gravitait dans le milieu au début des années 70, un fort tempérament...
    Elle a fait pas mal de piges pour Moto-Journal et Moto-Touring à l’époque et on la voyait en concentre de temps à autre, c’était quelqu’un de bien sympa, pas fière par rapport à son petit « statut » que lui conférait ses fréquentations de journaleux et autres.
    Sur la photo de droite, prise au Bol d’Or 72 dans le stand Donguy, pendant la course. Les bras croisés, Alain Meyer, qui reprendra la célèbre maison Donguy avec son complice Yves Le Toumelin. Ces gars-là, c’étaient les meilleurs motocistes du Sud de Paris, fin mécanos et pas arnaqueurs, à l’ancienne dans le bon sens du terme... mais ceci est une autre histoire qui nous éloigne un chouïa des concentres d’hier. J’ai retrouvé quelques articles signés de la main de Monique, j’aimerais bien qu’elle m’envoie l’article dont elle parle sur la réunion de St Ours.
    Bouteille à la mer, si tu peux la contacter ou nous mettre en rapport... Amicalement. GILLOOZZZZE