LES CHEVAUX DE GLACE

Les Chevaux de Glace Dany Soldat

Il y a eu quatre éditions de cette concentre, sur invitation, qui avait lieu en Janvier-Février.
En 77, 78 et 79 c'était sur la commune de Vauveix (sur deux sites différents), sur les bords du lac de Vassivière dans la Creuse, non loin du fameux plateau des Millevaches. En 80 ce fut à Arfeuille, près de Royère.
Elle était organisée par Dany Soldat. Les premières années étaient richement dotées : 2 repas, petit-déjeuner, café à volonté, tombola et plaquette commémorative ; en plus un sac à provisions était remis pour casser la croute le samedi midi. A la tombola tout le monde avait quelque chose.
Les conditions d’accès étaient très éprouvantes. Le simple fait d’arborer la médaille en disait long sur le courage de son propriétaire. Ce fut surtout l'édition 79 qui fut la plus difficile (routes verglacées).

Ce que les motocyclistes racontent...

Et, ce qu'ils se répondent !

  • message 015 - en 2013

    de Patrick Servanton En 1980, le souvenir d'un froid intense et d'une première rencontre avec Christian Rieux, bien déchiré, fumant dans la paille qui remplit la grange où nous essayons de dormir.
  • message 014 - en 2012

    de Fred Davalo Salut Gigi, comme disait Denis Daoufars, avant il roulait avec mon père, maintenant c’est avec moi et d’autres copains qu’il roule, j’étais avec lui et belette aux Millevaches. On n’arrive plus à s’en défaire, quelqu’un en veut ? A plus Fred
  • message 013 - en 2012

    de Bôcu Salut à tous, j’ai eu l’occasion samedi de boire quelques mousses avec les « frères Soldat », en concentre bien sûr : pas changés, ce sont mis à l’enduro mais roulent toujours.
    On a évoqué les bons moments des Chevaux de Glace et des Moulins... Grand moment très agréable...
    Un grand plaisir. À bientôt
  • message 012 - en 2012

    de Patrice Bailly Salut Gigi ! Quelle époque sympa ! Amitié à mon pilote de cette concentre. Stanley
  • message 011 - en 2012

    de Thierry Dumas Il y a eu 4 éditions : 77-78-79-80, les trois premières à Vauveix (mais dans 2 sites différents) et la dernière à Arfeuille près de Royéres et non en bord de lac.
  • message 010 - en 2012

    de Simonet Il est possible que notre engagement pour le Krystall Rally puisse paraître un peu fou !
    Pourtant, sans vouloir faire de comparaison avec ce qui nous attend, en février 1977 et 1978 (il n’y a eu que trois éditions) j’avais alors 17 et 18 ans, j’ai participé au rassemblement des Chevaux de Glace en 125 cm3.
    Le temps a estompé certains détails, mais pour l’essentiel j’ai encore bon nombre de souvenirs en tête. C’est sûrement à cause de cela que je serai avec Dédé et Bernard au Krystall Rally !
    Chose extraordinaire, tard un soir, en discutant avec Bernard autour d’un verre de rosé, j’ai appris que Bernard était lui aussi aux Chevaux de Glace. Il n’y a peut-être pas que des coïncidences fortuites en ce bas monde ;o)
    Après 35 ans, quasiment jour pour jour, ce départ a un petit goût d’anniversaire !
  • message 009 - en 2011

    de Gigi Salut à tous ! Ah cette concentre « Les Chevaux de Glace ». J’y étais en 1979 et croyez moi j’en garde d’excellents souvenirs.
    Nous avions tout prévu, duvets, toile de tente, gamelles... etc. Je roulais en 500 CX à l’époque et le moto club de Provins (77) MC Bacchus.
    Mon passager : un certain « stanley » avec qui il faisait bon vivre. A l’aller les poses café, ou plutôt « chocolats/kirch » furent nombreuses.
    Arrivés sur site, nous avions repéré cette fameuse grange, si douillette, avec un bon lit de paille, ou nous avons passé une bonne partie de la soirée... ou peut-être bien la nuit... en se désaltérant en compagnie de certaines retrouvailles (dont Michel Davalo de Ploërmel) et bien d’autres car « stanley » était très sollicité. Résultat : notre paquetage étais resté bien sagement arrimé sur le porte bagages de la CX, les casques accrochés au tiges de rétro, et la clé de contact bien en place sur le Neiman.
    Quel bon temps... Que du bonheur ! Gilbert
  • message 008 - en 2011

    de Bernard Un peu de baston ça réchauffe. Digoin
  • message 007 - en 2011

    de Bôcu Ah les Chevaux de Glace du Dany... il est vrai qu’on en a bien chié certaines années mais c’était (et c’est toujours) le but du jeu.
    Il organisait aussi les Moulins, le bougre. La dernière fois il avait réédité çà au milieu des années 90 et j’y avais été faire un tour en 500 Terrot, et au retour en montant sur le plateau avant Clermont Fd, vers Nebouzat et le Puy de Dôme, le cul de la bonne Terrot voulait des fois me doubler...
    L’ambiance avait changé pas comme dans les années soixante-dix, les jeunes nouveaux étant trop sérieux...
    A bientôt sur les routes du monde.
  • message 006 - en 2011

    de Thierry Dumas J’ai participé à l’organisation de 77 à 80.
    En 78, 3 jours avant il y avait 30 cm de neige et ça aurait fait de beaux « Millevaches » mais tout a fondu avant.
    1979 a été l’année la plus dure avec pas mal de glace sur la route.
    En 80, il a fallu trouver en deux jours un lieu de rassemblement car on nous a fermé l’habituel, au dernier moment, on s’est retrouvé à Arfeuilles près de Royères dans une ferme ou on a squatté champs, granges et étables.
    On n’a pas pu continuer, dommage. J’y ai rencontré des tas de gars sympa et pendant longtemps j’en ai revu lors des rassemblements sur Guéret, certains viennent encore aux Millevaches que je ne raterais sous aucun prétexte.
  • message 005 - en 2010

    de Denis Daoufars Salut, j’ai un très bon souvenir de cette concentre que j’avais fait avec Michel Davallo de Ploërmel, j’ai eu l’invitation aux Eléphants avec Dany Soldat.
    Je l’ai faite en 1977 et 79 et fait beaucoup de glissades avec la moto ! Que de bons souvenirs...
  • message 004 - en 2010

    de Mickie Dumonteil Un bon souvenir de cette concentre (je l’ai faite trois fois).
    La dernière fois, sachant à quoi m’attendre, je suis parti avec ma bonne vieille Ratier attelée, accompagné du Pou, un gars d’1,48m sur son 750 Ducat GT à bracelets...
    Bien sûr le dernier kilomètre, la grande ligne droite en montée, était verglacée, bien sûr il est tombé cent fois, et ça a fini qu’on a laissé le Ducat sur le bord de la route, il ne pouvait pas mettre les pieds par terre et ce sont les gars du club qui m’ont redescendu en 4L pour que je remonte la ducat du pote... Gag : La 4L patinait et n’arrivait pas à redémarrer.
    Sitôt arrivé au camp, j’ai monté la tente qui était dans le side, et les présents ont rigolé, parce que je laissais les 2 motos dessous : c’était une énorme 8 places, 2 chambres de 4 dont je n’ai utilisé qu’une... La neige tombant, la tente s’est recouverte d’une bonne couche bien isolante, et sous la tente, en guise de bouillotte, 500 KG de ferraille bien chaude ! Nous n’avons pas eu froid, cette nuit-là...
  • message 003 - en 2010

    de Dumont Salut, justement, je viens de retrouver ma médaille (sic!). Je ne sais plus si c’était en 78 ou 79, mais l’organisation était super avec le concert de rock, la gueuze à 1 franc, le tirage au sort où tout le monde gagnait un lot, et tout ça pour 50 francs, je crois.
    Super souvenirs. Cordialement.
  • message 002 - en 2010

    de Pilou64 J’y étais en 1979, en 125 Gilera (à 2 dessus...) souvenirs mémorables, les paysages, le froid, le verglas (au moment du départ j’ai dû casser ma tente contre un arbre pour pouvoir la plier...).
    Une ambiance du feu de Dieu, que des supers contacts.
    Pour monter à la concentre c’était déjà périlleux, mais le retour tenait de l’inconscience, pas mal de motos et side dans les fossés, sans parler des motos gelées qui ne voulaient pas démarrer, mais après avoir gouté à la gnôle fermière du coin, c’est vrai qu’il faisait bon... et même si on tombait, même pas mal !
    Avec le recul, on devait avoir un côté maso à cette époque (barbour, cromwell, gants à 3F50) mais il y avait l’âme.
  • message 001 - en 2010

    de Berny 03 Salut, j’y étais en 1978 avec mes potes du MCP (les Baroudeurs) de Montluçon 03 (coco, marcel, et les autres).
    Le samedi départ de Montluçon temps froid mais bien, Février sur les bords du lac de Vassivière il fait froid, soirée de concentre passée dans une petite salle au bord du lac, office de buvette et de salle de conférence motardes.
    Quelques heures de sommeil dans un J7 de l’organisation avec le bol sur la tête, sans duvet, la neige tombait en abondance ne facilitant pas le retour, mains gelées, réchauffées sur les cylindres du 500 série 2, avec arrêts obligatoires dans tous les cafés sur le bord de la route, autre époque !
    Mais bons souvenirs.