Saint-Bitochon

Rassemblement sur invitation
par Antoine|2021|7 commentaires

Non loin de Poitiers, sur la commune de Marnay a été construit, au milieu du 19ᵉ siècle, une verge de pierre que les marnaisiens baptisèrent « Saint-Bitochon ». En fait, c’est une cheminée qui surmonte une petite caverne. Le propriétaire de l’époque y invitait ardemment ses amantes.
En 1975, l’inspiration locale se réappropria la légende, et fonda l’Ordre Souverain de Saint-Bitochon. Il fut édité un autocollant représentant un phallus ailé admiré par un Saint.
Une telle résurrection ne laissa indifférent, ni François Vignes, ni les bitards de Poitiers !
Il convient, en quelques lignes, de présenter « l’Ordre du Bitard (Loué Soit-Il !) ». Créé aux alentours de 1900, des étudiants organisent chaque année « La Course au Bitard » dans une coutume toute gauloise. Poitiers est renommée « Bitard bourg » et c’est toujours la 69ᵉ édition ! C’est par leur fanfare « les Chiures de Mouches » que la jonction se fit avec François Vignes, qui de son côté avait participé, avec les locaux, à la réincarnation de « Saint-Bitochon ».
C’est donc, naturellement, sous sa férule, que la Saint-Bitochon, version motarde, se réalisa en 1976.
L’intronisation des Chevaliers releva d’un long périple en camionnette pour dénicher les preux, dignes d’honorer l’exhibition fantasmagorique imaginée par François Vignes. Parmi ces paladins notons : Kiki Blanchot, Jojo Harley et Jean-François (ex Fanfan / MC Dragons).
La conjonction du sujet phallique du rassemblement, avec des motards boute-en-train et des libations à répétition vous laissent entrevoir la truculence de la bamboche…
Les plastrons des cavaliers étaient réalisés dans des sacs à patates avec des armoiries très évocatrices. Au pied de la cheminée, il fallait boire un litre de vin rouge, du « Castelvin » qui avait été versé dans une capote !

commenter album

Vos Commentaires
message 007 - 2020 - de Jean Fontano

Avec Piedebacho et les capotes remplies de vinasse près du monument que les étudiants de la fac de Poitiers buvaient pour être intronisés ! Grands moments d anthologie...


message 006 - 2020 - de Norbert Nazon

Et les verres de nid niaf niouf au bar..


message 005 - 2020 - de Thierry Garnier

Les Bitards de Poitiers... quels souvenirs... avec Zorro, ses chiens, François et d’autres dans les logements de l’Université de Poitiers avec le Roi des Bitards... avant qu’il ne soit invité, en grande pompe, pour le couronnement de Bokassa Ier !


message 004 - 2020 - de Philippe Geissler

Si, les bitards, j’y ai participé 2 fois. Je suis même chevalier. C’est grâce à Philippe et Maryse de Poitiers.
Nous( Biture Club d'Epinay-sur-Orge) avons été invités à la Saint-Bitochon au début des années 80. Je ne retrouve plus la lettre de François Vigne malheureusement. Il nous avait également hébergés dans l'une de ses fermes. Un Personnage ! Digne des romans de René Fallet.


message 003 - 2020 - de Serge Raspoutine Vollard

Le "gnif-gnaf" pas cher et excellent avant de reprendre la route.


message 002 - 2018 - de Philippe Dupuis

Non, la course de Solex, l'apéro au mètre au café Chez Yoyo et la bataille de bouffe au resto le Stop-Bar c'était à la St- Bitochon


message 001 - 2010 - de Norbert Nazon

Tu fais renaître en moi des vieux souvenirs... dans les années 80 quelque part dans le Poitou j’ai assisté à la concentre de la Saint-Bitochon, un moment inoubliable où il fallait boire du vin dans une capote. J’ai vécu ainsi quelques expériences avec les Gueux de Route… avec à l’époque mon moto club Les Bandidos de Sevran.
Quelle belle époque, que de souvenirs, quelque fois de la nostalgie mais bon !
Merci à toi l’ami d’avoir créé ce site.


concentres d’hier © 2021| depuis 2009

Fabriquéavec Themewagon