Saint-Paul d'Espis

SAINT-PAUL D'ESPIS

Rassemblement international libre
par Antoine|janvier 2021|4 commentaires

 « J’y étais et j’y reviendrai, car c’est l’amitié qui tient le guidon »
Qui, n’a pas entendu, évoquer, cette devise au moins une fois ?
L’organisation de ce rassemblement était pilotée par le moto-club de Saint-Paul-d'Espis (Tarn-et-Garonne), sous la houlette de Jacques Maggiori. Depuis la première mouture de 1971, le nombre de participants alla crescendo, pour atteindre plusieurs milliers de motards au début des années 1980.
Nous avions un programme, digne des super-productions hollywoodiennes et ce, en un week-end :
challenge du Motard, trophée de la Moto, tournoi des Chevaliers des Temps Modernes, nuit de la Moto, ballon de l’Amitié, élection de Miss, bal des Motards, défilé avec dégustation de vin mousseux au village de Castelsagrat, etc.
Avec des véhicules de dépannage et des mécaniciens sur place et, avec, une assistance médicale permanente de la Croix-Rouge, l’organisation était vraiment à la hauteur.
Malgré un seul bistrot, ce petit village passait, alors, à l’heure motarde.
À l'époque, nous étions incontestablement en présence d'une des grandes manifestations motocyclistes française.

commenter album
Vos Commentaires
message 004 - 2021 - de Patrick Barrabès

L'attelage BMW R12 de Maximilien Lopez de Toulouse et à son épouse.
Cette moto avait été achetée neuve en 1937 et, utilisée jusque vers 1980. La dernière année, 1980 je pense, le couple Lopez était allé à Moscou, malgré la maladie de son pilote âgé de 80 ans. En passant par Munich, l'usine BMW voulait cet attelage qui totalisait 700 000 km ! En échange, ils lui proposaient une 1000 neuve attelée.
Cette moto était une source de tranches de vie. Chacune de ses étapes était représentée par une plaque.
L'avion en alu sur le side, avait été taillé, par Maximilien Lopez, dans l'hélice d'un avion tombé en bout de piste dans je ne sais qu'elle ville africaine.
Tout ça a mal fini. Quand la santé a eu raison de Maximilien, et compromis ses capacités à piloter l'attelage, il a été harcelé par une foule de rats qui voulaient sa moto, à vil prix bien sûr. Il a préféré la casser et la petite histoire dit qu'aujourd'hui, les restes de la belle moto verte gisent au fond du fleuve Garonne et bien sur... au paradis des motos de caractère.

- d'Huguette Machet : Je me souviens avoir bavé devant cette bécane, car il y avait je crois sur le side une plaque un peu officielle certifiant son kilométrage. Je l'ai vu à St-Paul en 75, année où la 125 SL était en rade et où j'ai fait la route derrière Gus (de Limoges). Un grand moment de pilotage et souvenir motocycliste...

- de Patrick Barrabès : Huguette, tu as raison, la moto portait une plaque attestant le passage des 500 000 km. Je crois me souvenir que quand Monsieur Lopez a arrêté la moto elle avait aux alentours de 700 000.
L'avion sur le panier avait été taillé dans l'hélice d'un avion tombé en bout de piste à Casablanca.


message 003 - 2013 - d'Alain Lopez

Bonjour, je suis tombé par hasard dans un forum moto sur votre site et à ma grande surprise vous parliez des concentrations motos à laquelle j'ai participé
C'était à Saint-Paul d'Espis, je m’y étais rendu avec un copain en cyclomoteur de marque Peugeot modèle 103 et mon pote en Flandria 4 vitesses à main... une autre époque !
J'ai toujours la médaille de la concentre avec les deux années où j'ai participé 1976 et 1977.
Souvenirs souvenirs et une pensée pour Jacques Maggiori.
Cordialement


message 002 - 2013 - de Christian Del Bianco

Jusqu’à mon permis moto, comme tu le sais j'ai pas mal roulé en 50 cc (Malagutti) et comme Jacques Maggiorri roulait lui aussi en 50, nous avons fait pas mal de concentres ensemble, mais aussi des manifs contre la vignette, contre la centrale nucléaire de Golfech et plein d'autres fêtes.
Il était aussi, si tu t'en souviens l'animateur d'une émission de moto sur Sud Radio «sud motard», qui donnait l'actualité moto et notamment les dates de concentres.
Supers souvenirs. Cordialement,


message 001 - 2013 - de Philippe Manceau

Il faut que je fouille ma cave aux souvenirs mais Saint Paul j’ai fait dans ces années-là !


concentres d’hier © 2021|depuis 2009

fabriqué avec Themewagon

C'est PixTrakk qui vérifie où, quand, comment, par qui sont utilisés nos écrits et images.