Portrait de Motards Jean Paul Richant popol

Jean Paul RICHANT

1949-1982
d’après les propos de Gueguette et Thierry Personne | octobre 2020 | 2 commentaires |

– par Gueguette :
Quand j'ai rencontré Popol, il était sous le coup d'une suspension de permis de 2 ans et circulait dans Amiens au guidon d'un cyclo à vitesses du genre TT. Il avait franchi une ligne continue pour éviter un deux-roues alors qu'il conduisait un PL transport d'autos. Il fut licencié et travailla, par la suite, dans l'entreprise SICOPAL à Amiens.
Il fut tout de suite intégré à l'équipe du Samara ! C'est à son initiative que l'hivernale du Samara s'est déroulée à Argüel en décembre 76 dans une pâture, appartenant à sa famille. À cette occasion, il pilotait une 750 Gus Kuhn.
Plus tard, il posséda une R50/2 blanche qu'il appelait Milky Way avec laquelle on pouvait le rencontrer aussi bien en Angleterre qu'à la Stella Alpina !
Il fut un moment, homme à tout faire à Usson-du-Poitou chez François VIGNES.

– par Thierry Personne :
Je l'ai moi-même rencontré un soir de printemps 1975 à Amiens. J'étais en train de rafistoler, sous une pluie battante, le pot d'échappement de ma 175 Motobécane qui venait de se décrocher. J'ai entendu un « 2 temps » s'arrêter... c'était mon Popol. Nous avons discuté longuement sous cette pluie…
C'était le départ de nombreuses rencontres et d'une réelle amitié, sans compter les innombrables moments de fous rires.
Il a effectivement roulé plusieurs mois sur une 750 Norton Gus Kuhn avant qu'une bielle ne traverse le carter.
Lorsqu'il était chez François VIGNES, il a organisé quelques petits rassemblements à la Ferme de l'Abbaye et la Ferme de la Forêt près de Usson-du-Poitou. Autres moments inoubliables…
Pendant la période 1981-1982, il descendait quelquefois à Jarjayes, au sud de Gap, dans les Hautes-Alpes. C'est là-bas qu'il est décédé en octobre 1982 pendant son sommeil asphyxié par un chauffage défectueux. Il aurait eu 33 ans le 29 novembre suivant.
J'ai remonté sa BMW R50 Milky Way par la route, jusque Amiens chez son frère. Ce fut une réelle émotion de faire ces kilomètres sur sa moto. Son neveu Guillaume possède maintenant sa moto et entreprend de la restaurer.
Salut Popol.

commenter
Galerie
Portrait de Motards Jean Paul Richant popol
Portrait de Motards Jean Paul Richant popol
Portrait de Motards Jean Paul Richant popol
Portrait de Motards Jean Paul Richant popol
Portrait de Motards Jean Paul Richant popol
Portrait de Motards Jean Paul Richant popol
Portrait de Motards Jean Paul Richant popol
Portrait de Motards Jean Paul Richant popol
Portrait de Motards Jean Paul Richant popol
Portrait de Motards Jean Paul Richant popol
Portrait de Motards Jean Paul Richant popol
Portrait de Motards Jean Paul Richant popol
Portrait de Motards Jean Paul Richant popol
Portrait de Motards Jean Paul Richant popol
Portrait de Motards Jean Paul Richant popol
Portrait de Motards Jean Paul Richant popol
Portrait de Motards Jean Paul Richant popol
Portrait de Motards Jean Paul Richant popol
Portrait de Motards Jean Paul Richant popol
Portrait de Motards Jean Paul Richant popol
Portrait de Motards Jean Paul Richant popol
Portrait de Motards Jean Paul Richant popol
Portrait de Motards Jean Paul Richant popol
Portrait de Motards Jean Paul Richant popol
Portrait de Motards Jean Paul Richant popol
Vos Commentaires
message 002 - octobre 2020 - de Gueguette

Quand il travaillait chez SICOPAL à Amiens, il y avait une pause déjeuner en milieu de matinée. Pendant que ses collègues mangeaient leurs sandwiches avec une bière, il sortait son Campingaz et se faisait des œufs au bacon et du thé !
Une fois, qu'il était resté bloqué à Douvres, un dimanche soir de tempête, il est arrivé à 14 h au boulot et personne n'a voulu le croire. La fois d'après il leur a envoyé une carte postale !
Voila le genre de choses qu'il nous racontait lors des réunions du Samara.


message 001 - octobre 2020 - de Marc Vollard

Ce n’est pas une fiche qu' il faudrait sur Popol, c'est un bouquin !
Avec son humour à froid et son imagination, c'était le Buster Keaton des concentres.
Il était présent lors du réveillon désorganisé en 1980 par Pied de Baccho dans un resto abandonné dont la patronne ne sortait plus de sa chambre et le domestique était dans un état clochardesque avancé ! Des clients sont arrivés et Popol a endossé un habit de serveur crado pour leur servir des éponges dans de l'eau de vaisselle sans décrocher le moindre sourire :
- « Et si vous aimez pas ça , y'a plus rien d'autre, fallait arriver plus tôt ! »
On campait ensemble au TT 81 et on ne voulait pas payer le camping qui était pourrave. Le mec est venu pour nous faire payer et menaçait d'appeler la police et puis il a marché sur la planche où se trouvait le réchaud et a renversé nos nouilles et alors on l'a menacé d'appeler la police pour se faire rembourser nos nouilles !
Je me souviens aussi d'une grande conversation avec Pom Pom, l'autre roi de l'humour à froid. On a branché un jeune le plus sérieusement du monde une bonne partie de la soirée sur la fabrication des pinceaux japonais, le pauvre se demandait ce qu'il était venu faire dans cette concentre…
Et le câblage électrique de sa Béhème tout en câble de bâtiment y compris les colliers de fixation en ferraille !
Malheureusement, pas une seule photo de lui.


concentres d’hier © 2020|depuis 2009

fabriqué avec Themewagon

C'est PixTrakk qui vérifie où, quand, comment, par qui sont utilisés nos écrits et images.