HATTERS RALLY

texte et photo par Gilles Gaudechoux ou Gilloozzzze

Hatters Rally South Beds M.C.C.

L’année suivante [ndr : de l'Antelope Rally] je me suis rendu au Hatters qui se déroulait dans un bled à une heure de Londres, mais je ne souviens plus du nom précisément. [ndr : le premier eut lieu à Upper Sundon, au Nord de Luton, fin de l'automne 1970].
Ce rallye existe toujours lui aussi.
Par contre je me souviens parfaitement m’être paumé dans les banlieues de Londres et d’avoir bien galéré sous une pluie glaciale... A l’époque, pas de périf ou de M25, la traversée de Londres était une sacrée aventure !
[ndr : si l'anglais vous est familier → Hatters Rally in 1970]

Ce que les motocyclistes racontent...

Et, ce qu'ils se répondent !

  • message 001 - avril 2016

    de Rapha → réponse au message 046 de Gilloozzzze Salut Gilloozzzze, là tu réveilles des souvenirs ! Le Hatters Rally, je m'y suis rendu en 72, en compagnie de 3 Condates dont mon pote Kreidler. En 1973, j'y suis retourné seul avec mon Kreidler RS et là ce fût épique. J'avais prévu de faire un jour un petit topo sur cette virée, tu m'as devancé l'ami.
    Je suis tombé en rade à Londres, tenté de me dépanner au camping de Crystal Palace, là où se retrouvaient les routards de tous poils, principalement des Australiens, des kiwis, etc. Devant l'impossibilité de réparer mon embrayage, j'ai décidé de rentrer en stop, sans abandonner le Kreidler, bien sûr !
    Et bien figure-toi que de ce côté-là de la Manche, ce fut relativement facile. Un « teddy boy » entre autres, me prit en stop avec son Bedford. Je mangerai chez lui avec sa famille, picolerai après au pub et ensuite direction le ferry où j'embarquerai déjà bien chargé ! Je continuerai la soirée en tentant de trouver un routier breton pour l'autre côté, malgré les bières partagées et les promesses, le lendemain, nada... Au Havre, que je connaissais un peu, je couperai à travers les docks en poussant le Kreidler, ou lui, en me tenant... vu l'état du bonhomme. Je me rappelle être passé devant le quai de l'oubli où rouillait déjà le « France ». Ensuite malgré les tentatives de stop, j'ai dû me résoudre à appeler ma mère à son boulot qui viendra me récupérer le soir. Le Kreidler fut vite chargé dans la 4L avec l'aide du pompiste de la station où j’avais trouvé refuge.
    Quelques mois plus tard, j'ai eu la surprise de recevoir une plaque Hatters Rally 73, avec un spécial « award » à mon nom. Bon, il faut dire que j'avais informé un ami anglais, John Jordan, de la manière dont fut effectué le retour.
    J'ai encore les médailles, les stickers et bien sûr le spécial « award ». Le chapeau et sa forme, c'est une des spécialités et signe de reconnaissance de la ville de Luton.