CAP OUEST 1973

par Antoine d'après les documents d'Yves Lavigne

Cap Ouest Moto Revue Ouest France

1973… encore l’époque des lignes jaunes !
CAP OUEST se voulait être une innovation dans le domaine des rassemblements motocyclistes, sous la forme d’une belle fête de la Moto. Pompeusement, l’appellation « Rassemblement motocycliste international libre » fut employée.
A l’organisation nous avions Ouest-France et Moto Revue, avec la participation de Total et Honda ! Nous étions plutôt dans une démarche commerciale…
Avec 10 francs (environ 9 €), vous pouviez participer à l’épreuve, avec le traditionnel « casse-croûte / boisson », une plaque commémorative et, plus original, une assistance technique gratuite à l’arrivée. Une animation nocturne, pour faire patienter jusqu’à la remise des prix (concours de maniabilité Honda et mini-gymkana Total) et un hébergement collectif furent même prévus.
La formule du rallye en elle-même était innovante : il fallait rejoindre Rennes-St Jacques (cœur du système) en partant de neuf villes de son choix. Étaient proposées : Nantes, Angers, Le Mans, Caen, Brest, Cherbourg, Saint-Brieuc, Lorient et Rennes. Du point de départ il y avait exactement 300 km à parcourir pour rejoindre Rennes (nota : pour le départ de Rennes il s’agissait bien évidemment d’une boucle). Ce parcours était borné par deux contrôles de passage et agrémenté d’un questionnaire « touristico-sécuritaire ». Pas de moyenne horaire à tenir, mais des plages de départ et d’arrivée à respecter. Avec les haltes officielles et les arrêts classiques des motocyclistes, il fallut tout de même bien rouler !
Quelques noms connus : Chemarin, pour visiblement la promo Honda ; quelques clubs : MC des Abers de Brest, les Ankous et leur fanion de Quimperlé. Notons que le Condate MC fut chargé de convoyer les participants entre leur lieu d’arrivée et le camping.
Cette réunion fut richement dotée en lots : pas moins de trois motos Honda, dont une 350, gagnée par une motocycliste du Calvados, qui reçut en sus 1000 litres de carburant Total ! Le deuxième side-car classé, fut récompensé par un superbe magnétophone à cassette… n’est-ce pas Jean Jugeau !
Les organisateurs espéraient plus de 2000 motocyclistes. Nous dûmes être loin du compte car il n’y eut pas d’édition 74 ! Fiasco financier, manque d’intérêt et méfiance du motocycliste (nous étions en pleine naissance des MC pirates), grosse organisation basée sur le bénévolat des clubs locaux difficile à solliciter une seconde fois ?
Paradoxalement cette manifestation avait eu un grand succès dans le monde moto !

Ce que les motocyclistes racontent...

Et, ce qu'ils se répondent !

  • message 001 - octobre 2017

    de Gilles Gaudechoux Au sujet de Cap Ouest : signalons que Club-Total, avec le concours de Honda-France et Moto-Revue avaient prévu de lancer des sortes de Cap-Ouest réplicas un peu partout en France : Concentration Milan, Aigle, Épervier… qui ne verront jamais le jour.
    A+   GILLOOZZZZE