RALLYE VERCINGETORIX

par Antoine

Concentration Rallye Vercingétorix MC Dragons

C’était un rassemblement d’été en Auvergne, organisé par le MC Dragons, au pied du Puy de Dôme.
Il semblerait que pour la première édition (1970) ce fut le flou absolu... Dès l’année suivante changement de Puy, puisque ce fut au Sancy que le rassemblement eut lieu.
Pour l'année 1971, les médailles et autocollants ne furent remis que le dimanche matin au sommet du Sancy, dans le but de décourager « les frimeurs, charlots et autres minets » dixit le MC Dragons ; de plus le chemin du Puy était impraticable aux voitures.
A priori il y eut aussi une édition au Mont-Dore ! En 76-77 le lieu de la rencontre était à la tour de guet du Château de Montaigut le Blanc (63).

album

Ce qu'en disait la presse à l'époque par Gilles Gaudechoux

Concentration Rallye Vercingétorix MC Dragons

Le Vercingétorix a été un grand rassemblement, et la presse (Motocyclisme) s’y est intéressée sous la plume de Zinzin Frisquet notamment, qui le décrivait comme « un truc à mi-chemin entre un Woodstock et un Chamois des belles années », c’est te dire l’ambiance !
Mais reprenons au début : KIKI Blanchot fonde les Dragons en 68, et reste dans le giron du M.C. Auvergne jusqu’en 70, lui apportant en autres un titre de Champion de France du Tourisme.
En effet, les Dragons roulent beaucoup et comptabilisent jusqu’à 170 membres au plus fort ; face au peu de considération du M.C.A. (et de beaucoup de clubs affiliés de l’époque), le père KIKI claque la porte au nez du président Cornet, et vogue la galère ! Le M.C.DRAGONS est né, libre et pirate en cette année 70, et, dans la foulée, le 1er Vercingétorix en Juillet 70 verra le jour lui aussi.
Malgré un article bidon annonçant l’annulation de la concentre, plusieurs centaines de motards se retrouvent au Puy de Dôme ; gros succès donc, et l’année 71 verra pas loin de 1000 motos au pied du Puy de Sancy cette fois.
Mais le succès grandit, la convivialité disparaît et, comme beaucoup de concentres, les Dragons doivent passer au système « sur invite » pour le Vercingétorix. Ils créent le Rallye Neiges en hivernale qui ne sera jamais libre mais toujours sur invitation, jusqu’en 77.
Le MC Dragons sera à ma connaissance le seul MC à avoir organisé deux rassemblements par an, le seul à avoir créé des sections (voir l’article de Peter), c’est peut-être aussi pourquoi ce club fascine encore autant aujourd’hui...
Mais la personnalité du président-fondateur historique est la vraie raison de l’aura qui entoure encore aujourd’hui le M.C. Dragons. Tous ceux qui ont bien connu KIKI savent le meneur d’hommes, le passionné, le gros rouleur, le gros fêtard, le généreux qu’il était. Capable d’adopter un jeune motard qui lui plaisait pour le faire inviter un peu partout, il était très fidèle en amitié mais avait aussi la rancune tenace.
Il avait milité (voir la réunion de St Ours) avec M. Perdrix et quelques autres pour changer le visage du monde des rassemblements, sans vraiment y parvenir toutefois.
KIKI avait quelques amis, beaucoup de copains, beaucoup de courtisans aussi autour de lui ; il n’était pas dupe non plus et savait la valeur des rapports humains.
Lui qui détestait le culte de la personnalité, il est devenu pour certains une espèce de héros de la piraterie, et le mythe qui l’entoure aujourd’hui est étrange pour nous qui l’avons bien connu, avec sa bonhomie et sa gentillesse de gars bien ordinaire.
KIKI n’était pas un héros, il était juste un super-mec, qui a animé le mouvement moto avec passion et sincérité pendant de nombreuses années. C’est déjà beaucoup.

documents d'époque

Ce que les motocyclistes racontent...

Et, ce qu'ils se répondent !

  • message 007 - 2013

    de Fanfan26 Photos et médailles sont dans la rubrique souvenir, en 71 c’était bien à côté du Puy de Dôme.
  • message 006 - 2012

    de Philippe La première édition avait lieu aux grottes de Clerziou, près du Puy de dôme, les conditions météo étaient pour le moins médiocres, je me rappelle avoir été dans le chemin qui montait à la grotte, près de l’arrivée, pour « aider » les bécanes à monter... on était une poignée à pousser, avec la boue qui montait haut des roues arrières qui patinaient, on appelle ça un crépi gratuit!
    Un peu débordés par le succès de cette première édition, je me souviens aussi d’avoir dévalisé les boulangeries du coin, car on manquait de munitions.
    L’année suivante effectivement on avait changé pour le Sancy, une distribution « sauvage » de coupes avait eu lieu au campement (c’était le stock qu’on avait glané au hasard des concentres, et un moyen sympa de s’en défaire !).
    A tous ceux qui me liront, un salut d’un ex vice-président du MC DRAGONS, une belle épopée et des amitiés inoubliables.
    Bonne route à tous. Philippe
  • message 005 - 2012

    de COS Que de souvenirs... le Cow Boy et le Plombier... La Fourme
  • message 004 - 2011

    de Dominique Lanaud Pour ma part il me reste l’invitation pour la 2° édition les 17 et 18 juillet 1971, rassemblement au Puy de Sancy, mais je ne retrouve plus la médaille.
  • message 003 - 2011

    de Boyer Cool je me reconnais, et le petit à côté avec la casquette c’est Jeannot dit le plombier, sacrée époque.
  • message 002 - 2010

    de Philippe (la pipe) Boubou ABSOLUMENT EXTRAORDINAIRE !!!!!!!
    Je me sens revivre. Même si je roule toujours avec ces vieilles meules qui font de l’huile (lol). J’ai 50 balais, et ces années motos me parlent vraiment !
    C’est super d’avoir créé un site pareil !
    Contactons-nous, j’ai 6000 diapos de ces années-là, peut-être que nous pourrions les diffuser, et revoir, rencontrer des amis de longues dates.
    Sincères salutations. Phil
  • message 001 - 2010

    de Serge J’ai participé à cette concentre ce devait être en 70 ou 71 si je me réfère à la moto (350 Honda) que j’avais à l’époque.
    Il fallait monter au sommet du Puy de Dôme et là l’armée avait installé une cantine et deux énormes tonneaux de vin devant lesquels on a passé beaucoup de temps avec deux motards de la police nationale qui ont dû avoir quelques difficultés à redescendre...
    Je n’ai malheureusement pas de photos de cette époque et je viens de m’apercevoir que je n’ai plus la médaille GRRRRR !