MOTOCYCLISTES vs CONCENTRATIONS

texte par Antoine

Concentration moto rallye ballon

Comment les motocyclistes au fil des décennies ont-ils pu épingler le mot « concentration » sur leur blousons ?
A la lecture de ces quelques épisodes je vais vous expliquer (enfin ce que j’en pense) comment de simples réunions dominicales ce sont mues en rallyes, ces mêmes rallyes devenant un jour motifs de rassemblements pour, dans un tourbillon de vent, quelquefois rebelle, s’appeler « concentrations ».

ÉPISODE 1

A la fin du 19e et au début du 20e siècle, le remplacement des véhicules hippomobiles par ceux automobiles est en marche.
Il faut des personnes ingénieuses pour créer ces nouvelles motorisations et obligatoirement des finances !
Ce seront donc les gens rentés, friands de nouvelles technologies et en recherche d’équipées et de bravades, qui vont financer et surtout utiliser ces formidables inventions. Ce sera la seule ivresse de la vitesse qui, dans un premier temps, animera leur passion.
Insensiblement, le parc « auto-mobile » grossissant, de nouveaux motifs de rencontre apparurent : les sorties dominicales.
Toujours réservés aux milieux fortunés, où voitures et motos s’élançaient par exemple à la poursuite d’un ballon dirigeable (rallye-ballon).
La volonté de se rejoindre entre amis, passionnés par un même loisir, devenait le fil conducteur de ces journées qui s’achevaient par un après-souper, prévu par les organisateurs, pour permettre aux concurrents de se retrouver dans une ambiance festive.
D’innombrables activités furent ainsi organisées pour divertir : gymkhana, rallyes clochers, courses au ralenti ou à l’œuf, kilomètre lancé, épreuves de démarrage-freinage, des chaises, des anneaux, du sac surprise, etc. Toutes avaient un point commun, elles se terminaient par une « popote » ou repas collectif.
Ainsi nous retrouvions la velléité de se réunir en un lieu spécifique, avec un sujet précis et l’envie de faire la fête ensuite.

mes sources :
- Panorama Administratif de la FFM de 1913 à 1992 par Paul Sperat-Czar, documents digitalisés par Le Grenier de Jean-Pol
- Documents de Josy et François Jolly