LUTETIA MOTO CLUB

propos de Jean Jugeau, « aka nono », ancien président

Moto Club Lutetia MC

Dès 1970, avant la constitution du moto club, nous avons pas mal roulé, ma femme et moi, en 175 cc Motobécane (Z 25 C). Puis nous avons acheté une CB 350 cc Honda et avons pu aller plus loin que l’Orne, l’Eure ou Montlhéry.
En 1971, les Plantigrades dans le Nord. Là nous verrons J-M. Debonneville le samedi en 1000 Mammut et le dimanche en Ariel Square Four... cela marque quelque part ! Mais en fait je l’avais déjà vu à Châtellerault en 1969, avec son side spécial attelé à une Nimbus il me semble, alors pourquoi pas une Mammut ? L’année 1971, c’est aussi le rallye du Val d’Yerres, Soucy, Soissons, avec notre point d’attache, lorsque nous montions dans le Nord : le taxi bar. Nous y connaitrons des gars du MC95, dont un certain Zonzon, puis le Hu Tu Tu, avec un type en 350 Horex, où nous serons réveillés par l’arrivée des Trappus. Les Sangliers à Aywaille en Belgique, l’Elan avec des motards de l’A.M.Valdoisienne, le Cheval d’Acier, la Salamandre, Pamfou qui sera annulé mais discussions avec les Vautours et « le petit vieux de Nantes » en 125 cc Motobécane. Ensuite ce sera Poilly sur Serein où nous avons revu Leroux de l’A.M.Valdoisienne, des Belges d’Anderlecht et des Hondistes de Nanterre et de Strasbourg. Pour ma part les 1000 Vaches, ne se feront pas, suite à un vol de matériel, sacoches de réservoir, sacoches, outils etc...
Mariage en janvier 1972. Cette année-là, à Sarcelles nous reverrons Bébert des Vautours et Monique du M.C. Rabelaisien, autour d’une poignée de frites et de merguez. En février 72 concentre à Compiègne, plus exactement à Lachelle dans une usine désaffectée. A Pâques 72 direction les Pays Bas, à Brielle, et rencontre avec un type de Montgeron en MZ. Il venait de Zwolle plus au nord. Nous le reverrons sur la route du retour à la concentre de Marles. En 1972, réunion à Savigny en Terre Plaine (Yonne) pour la mise en route du club. Mais nous nous réunirons désormais à Paris au café Viaduc de Bercy, qui a disparu pour faire de la place au Ministère des Finances.
Parmi les membres du club il y avait : Maurice dit choubise, sa sœur tenait un magasin de fleurs dans la galerie marchande de Clayes Souilly, Alain dit MZ. de Montgeron, Janine, en 125 Honda, Marie-Jeanne, Françoise, Marilyne, Peugeot en 50cc Peugeot donc puis en 350 Jawa Calif, Jean-Yves dit Motobec puis en Yam je crois, Hervé dit Babar et son masque grotesque, Francis en 500 4 pattes Honda dit Mono, Philippe dit Bouboule du 94 moto bateaux, Christian dit Morini fils d’hôtelier ? Zundapp avec ses parents dans la lingerie fine, un autre Alain en bonnet de ski, un André ? Jean le frère de Françoise, moi en 350 Honda attelée ou pas, puis en BM. 60/6 attelée ou pas et d’autres encore dont j’ai oublié les noms, surnoms et bécanes.
Toujours en 1972, les concentrations des Bréaux, des Plantigrades avec les gars du Clovis de Rouen et j’y avais revu un copain de collège, Monteil, des Dragons. Ensuite, Noisy le Grand, le Havre où nous retrouvions les Granvillais, Hu Tu Tu encore, la rencontre des Ancêtres aux Bordes dans l’Yonne. Puis Vichy, le Bûcher à Rouen... Ambazac... Ostende... Kick Club Treffen (la photo de Gueguette est cool on y voit, en fond, Jean Yves et Marie-Jeanne), les Cyclopes à St-Valbert. Le rallye Paris-Castelnau près de Bordeaux sera un grand moment avec Alain ‘mz’ en passager de la 350 Honda qui me chantait des chansons pour ne pas que je m’endorme...
1973 : MolenTreffen, Rallye M.C.P. 95, St-Lo avec la Licorne, Ramca II à Anderlecht, Mettet, Sancerre, les Kangourous etc... On se déplace en groupe, ou en solo, car on n’est pas trop regardant et chacun vient, ou pas aux réunions du club. Là, on décide où l’on va, à combien. Des fois à 4 ou 5 (Bouc Treffen, Cap Ouest en side 350 Honda avec un Précision) ou une douzaine (les Mulots en 750 Laverda) Parfois en duo, avec ma femme, (Hiberna...) et les autres vont ailleurs. Je note moins nos sorties, qui on voit et ce qui se passe dans les concentres ou en chemin... pourquoi ?
1974 : Bruxelles, les Mammouths Liège, le TT à l’île de Man, avec la BM, Alain en MZ et Janine en 12h Honda. La BM je l’attèlerais avec le Précision pour les Eléphants en 1975 et quelques gars du club. Plus Marilyne que je ramènerais dans le side, emmitouflée dans les duvets et les couvertures suite au diagnostic des médecins : hypothermie il faut rentrer en France au chaud. Mon beauf qui avait fait l’aller au sec et au chaud dans le side se souvient bien du retour...
Et dans ces années des lieux comme les champignonnières qui avaient servis d’hôpital aux poilus de la Grande Guerre, mais où ? Et des rouleurs comme un gars de Cherbourg qui roulait le weekend et conduisait son camion la semaine et Pierre Brel aussi, le frère du grand Jacques Brel qui reprenait le boulot à la cartonnerie familiale le lundi et à l’heure svp. On a fait d’années en années parfois les même concentres. De bons et moins bons souvenirs, de bonnes ou mauvaises routes, campings sous le froid ou la flotte, mais des rencontres qui se reconduisaient au fil du temps.
Et puis avec Marie-Jeanne on décide de faire un p’tit gars, en fait une p’tite qui à 40 piges maintenant, et cela nous a coupé des autres membres du club. Solution : garder le side ou pas ? Décision : pas ! Bof c’est la vie. Certains du Lutétia ont rejoint d’autres clubs et ont continué à rouler.
Pour ma part je suis resté dans le milieu moto en faisant l’assistance route et circuit d’endurance chez National Moto à la Garenne Colombes. J’avais connu Pipo au temps de Motor 2000 et du M C La Défense. Circuits en Belgique, France, Espagne... encore en contact avec des bécanes. Et les pilotes Lavelle, Bouzanne, Maingret, Bordon, Pernet...
Et puis la roue tourne et maintenant je suis branché vielles motos : encore les bécanes ! J’ai toujours des contacts avec MZ, Mono et leurs femmes.
Si vous pouvez me rafraîchir la mémoire n’hésitez pas ! Merci d’avance.

article intégral

Ce que les motocyclistes racontent...

Et, ce qu'ils se répondent !

  • message 002 - mars 2016

    de Nono Hello Gilloozzzze avec 4 Z, j’ai bon ?
    Perso, je ne te connais pas non plus, mais on a du se croiser dans différents lieux. Merci pour les rappels d’anciens du Lutétia. Antoine Bovis portait pour nous le surnom de peugeot, tu devines pourquoi ? Ensuite il a eu une Jawa Calif c’est sûr mais je ne l’ai pas connu chopperisée (la Calif ). Comme tu dis c’était un sacré loustic... Sur la photo des Mulots la moto que tu dis être une Ossa est en fait la Zundapp de Guy Maton aka Zundapp. On voit un p’tit bout de la Ossa dans une photo.
    L’ami Antoine, que je n’imprime pas non plus, à pas mal de taf avec les docs et photos que je lui ai envoyé. Il a matière à combler ses soirées le veinard. Tu reconnaitras surement du monde. J’ai cru comprendre que tu roules toujours...
    Jean JUGEAU aka Nono Lutétia MC
  • message 001 - mars 2016

    de Gilloozzzze J'ai bien connu le Lutétia dans ces années-là (la photo que tu publies).
    A gauche, Philippe Comte de Joinville-le-Pont avec qui, j'ai pas mal trainé, jusqu'à sa mort tragique (j'habitais l'appart au-dessus de chez lui à Joinville à ce moment-là. Il me semble reconnaitre au premier plan sa Ossa. On l'appelait Bouboule à cause de son embonpoint. A ses côtés, le petit moustachu, c'est Guy Maton, un bon pote qui habitait Champigny, décédé tragiquement lui aussi. Et puis Jeannot Bréjaut, avec Viviane sa femme, qui habitaient Fontenay-sous-Bois, qui roulaient en Jawa. Il a eu, après une Yam 750 TX. Sa spécialité : la propreté (mais chez lui...). Ceux qui l'ont connu se souviennent qu'à l'extérieur, c'était autre chose... No comment ! Il y avait aussi Antoine Bovis, rebelle avant l'heure qui roulait en Jawa chopperisée assez perso : une grande gueule super attachant ! Te souviens-tu aussi de Dédé Goutal, un beau gosse de Champigny (son frère était mécano chez Krajka) qui roulait en BM ?
    Mais bizarrement, je ne me souviens pas de toi, président... Amitiés quand même, après 45 balais d'oubli...